Équipe nationale et jeunes athlètes

L'esprit SIC Ohana est partout. Il se répand à travers le monde, sur les côtes, les lacs, des îles d'Hawaii aux Etats Unis en passant par l'Europe et l'Asie. Cette année, nous sommes plus que jamais fiers de la richesse culturelle et du talent de nos athlètes. 

Notre équipe nationale est composée de nombreux rideurs et rideuses qui portent les couleurs de leurs pays respectifs. SUP Raceurs, foileurs, surfeurs, waterman, waterwomen, voilà les membres de notre team National SIC, certains d'entre eux résidents dans des endroits très reculés. Notre team Youth Development incarne le futur de nos sports. SIC est fier de supporter cette nouvelle générations de rideurs, d'athlètes et d'aventuriers. Nous parions sur la jeunesse, pour développer et faire évoluer les pratiques du paddle, du wing, du surf, pour porter notre sport vers de nouveaux sommets.

Nous souhaitons donc la bienvenue aux rideuses et rideurs des teams National et Youth Development.

ÉQUIPES NATIONALES


ALLEMAGNE

ANDREA KÄMMERER

Andrea Kämmerer vit en Bavière, une région entourée de nombreux lacs. En 2013, elle découvre le SUP dans un article dans le journal. Elle est emballée par les possibilités de cette discipline et commande une planche gonflable. Dès ses premières sorties, elle tombe sous le charme du SUP.

En savoir +

Elle est accro et cherche des informations sur YouTube pour améliorer sa technique de rame. En 2015, Andrea remporte sa première course, une Fun Race de 3 km. Depuis, le SUP race devient sa priorité. Son format de course préféré est la longue distance. En 2020, Andrea remporte le titre national dans la catégorie Master en longue distance, sprint et Technical Race.

Quand Andrea n'est pas sur une planche de SUP, elle s'entraine en pirogue OC1, en VTT ou en course à pieds. Durant l'hiver, elle aime aussi les sorties en ski de randonnée ou snowboard. Professionnellement, Andrea travaille comme manager dans un centre de recherches. Mais ramer reste sa passion. Andrea a un diplôme d'instructeur en SUP (GSUPA), Paddlefit, LV1&LV2, Fitness trainer license B. Andrea a aussi lancé sa marque de "supwear" appelée Let's SUP en 2015 (let-sup.com).

ANDREAS KÄMMERER

Andreas est un athlète de SUP accompli et passionné qui pratique les sports de glisse depuis 2013, après avoir été accro à la planche à voile. Il vit en Bavière, où il pratique le ski et le snowboard. Le lac pittoresque de Starnberg, au sud de Munich est son terrain de jeu.

En savoir +

Lorsqu'il est en vacances, il aime faire du SUP surfing ou du downwind en Méditerranée. En plus d'être un instructeur de SUP certifié, Andreas est un compétiteur avec plusieurs titres à son palmarès. En parallèle, il complète sa préparation sportive avec le vélo, la course à pied et le ski de fond.

ÉTATS-UNIS

BRI ANDRASSY

Bri Andrassy a attrapé son premier poisson à l'âge de 3 ans avec une canne pour enfant Mickey Mouse. Une révélation...

En savoir +

Elle a commencé le paddle pour faire de la chasse sous-marine dans le sud de la Floride. Elle a depuis joint ses deux passions, la pêche et le paddle pour devenir une adepte de la pratique.

Elle a débuté la pêche en bricolant sa propre installation sur un paddle de surf. Elle a ensuite été repérée par BIC SUP alors qu'elle se préparait à aller à l'eau. Depuis, Bri alterne entre des sessions offshore de pêche en kayak, pêche en SUP ou plongées en apnée.

LOU BOUVET

Lou est née à Hawaï mais a grandi sur la route au fil des voyages de ses parents. Fervente adepte du shortboard, Lou suit les championnats nationaux d'Hawaï et a été la plus jeune athlète féminine à surfer une vague à Jaw's sur l'île de Maui, à 13 ans.

En savoir +

Elle pratique également le longboard, le stand up paddle et le SUP yoga. Avec sa famille, elle voyage aux quatre coins du monde pour trouver de nouvelles vagues et produire du contenu pour ses sponsors, pour la télévision, les festivals de cinéma et les magazines. Explorant des endroits isolés et fragilisés, elle utilise les sports de glisse comme prétexte pour documenter les défis environnementaux dans le monde. Fréquentant des écoles dans différents pays, elle est témoin et raconte comment vivent les autres familles.

Elle montre la beauté du monde par le sport, sensibilise aux dangers qu'il encourt et se concentre sur les solutions apportées par les individus. Elle présente et s'implique personnellement dans des initiatives concrètes dans le domaine de la protection durable et environnementale.

JAPON

KAZUKI OKAZAKI

Kazuki a commencé à naviguer dans la division de la classe Lazers à 13 ans et a poursuivi sa passion pour la voile jusqu'au collège...

En savoir +

...Peu de temps après, il a commencé à pratiquer la planche à voile et les courses de SUP. Aujourd'hui classé parmi les dix premiers au Japon, Kazuki se lance dans le foil avec l'objectif de devenir un jour le Kai Lenny japonais.

KIYONOBU KANEMITSU

Kiyonobu a commencé sa carrière de waterman en surfant et s'est étendu au downwind et aux courses, vivant véritablement sa vie sur l'eau tous les jours.

En savoir +

Kiyonobu est le fondateur de SUP Lovers, un site de médias sociaux comptant 10 000 membres et en pleine expansion. Son objectif est d'inspirer les pagayeurs au Japon.

RIKA OKUAKI

Hidehiko a commencé son voyage dans les sports nautiques en tant que véliplanchiste professionnel.

En savoir +

Le fait de vivre à Omaesaki, un lieu de prédilection pour les sports de vent, a permis à Hidehiko de passer beaucoup de temps sur l'eau pour affiner ses compétences. Peu de temps après, il est devenu un véritable waterman en découvrant le SUP, le SUP surf, la course et le foil. Vous trouverez Hidehiko à tous les événements SUP japonais pour promouvoir et vivre le style de vie SIC. 

FRANCE

JOSEPH GUEGUEN

Joseph est né en Bretagne en France. Très vite, le garçon a été attiré par la mer à tel point que l’océan est devenu plus qu’une passion pour lui. Dès l’âge de 8 ans, il suit les traces de sa sœur et s’initie à la compétition en dériveur.

En savoir +

De la voile, il est naturellement passé à un autre support : le windsurf. Il a d’ailleurs suivi le circuit pro pendant 10 ans. En 2009, Joseph devient champion du monde au Brésil lors du Championnat du Monde ISAF en planche à voile RSX (équivalent des Jeux Olympiques pour les jeunes de moins de 20 ans). En 2012, le jeune Breton intègre l’équipe nationale junior. Il poursuit alors sa progression sur l’eau et mène en parallèle ses études d’ingénieur. Après ces années riches et intenses, Joseph a besoin d’un nouveau défi. Ce sera le stand up paddle.

Aujourd’hui, Joseph est l’un des top rideurs français de la discipline. Il est toujours à la recherche d’un moyen de s’améliorer physiquement ou techniquement. Sa quête de progression et de nouveaux défis lui permet de toujours rester connecté avec l’océan. Joseph prend ainsi plaisir à ramer, foiler, naviguer, pêcher, nager et surfer quand il en a l’occasion. Vivre en harmonie et en équilibre avec l’océan lui permet de conserver son énergie et de nourrir ses passions.

JEREMY TEULADE

Jérémy est né à Paris. Ses parents, passionnés de sports, lui donnent très vite la possibilité d’essayer de nombreuses disciplines comme le tennis, la basketball, le kung-fu, le ski, le snowboard, le VTT…

En savoir +

Jérémy a aussi pratiqué le water polo pendant plusieurs années avec son frère Ludo. Leur père est alors coach de l’équipe nationale française. Une bonne occasion pour tester une première discipline aquatique. Mais la première discipline de prédilection du jeune Jérémy est le Windsurf.
En 2010, alors que le stand up paddle émerge dans le paysage de la glisse en France, Jérémy rame sur ses premières vagues en Méditerranée durant les vacances d’été. C’est un déclic. D’autant que Jérémy comprend très vite que le SUP est le complément idéal au Windsurf quand il n’y a pas de vent. Peu de temps après, il décide avec son frère Ludovic, de s’installer dans la maison de leur grand père à Marseille. Ce déménagement leur permet de s’entraîner et de ramer plus souvent. Les deux frangins passent ensuite deux ans à vivre à fond leur nouvelle passion. Ils s’entrainent dur, ils repoussent leurs limites avant de s’aligner sur leurs premières compétitions.

C’est le début d’une nouvelle aventure pour Jérémy. Après les premiers contests, il enchaine les trips vers des destinations lointaines et parfois exotiques pour faire du SUP. Il faut préciser que Jérémy et son frère deviennent des habitués du circuit Euro Tour et qu’ils s’alignent aussi sur les plus grandes courses internationales. Une persévérance qui porte ses fruits car Jérémy obtient de bons résultats comme une victoire sur l’Euro Tour. En parallèle, toujours avec son frère Ludo, il monte de beaux projets vidéos.
C’est d’ailleurs dans cette direction qu’il consacre désormais son énergie. A travers des surf trips, Jérémy prend plaisir à découvrir l’esprit de ces voyages et nouvelles expériences. Durant les étés, il partage sa passion de la glisse sur les magnifiques lacs suisses. Il participe toujours à différents événements SUP tout en s’entrainant au long court avec son frère Ludo pour prendre encore plus de plaisir sur des planches de SUP.

TITOUAN PÉTARD

Titouan Pétard est un hyperactif. Cet athlète de haut niveau en Nacra 17, catamaran olympique, est constamment sur l’eau en surf ou en wing foil. Il a débuté en Open Skiff, et a remporté l’Open Tour en 2014 et 2015 et les championnats du monde U-16 en 2016 à Quiberon.

En savoir +

Avec Marion Declef (championne de France Open BIC) il se lance avec succès en Nacra 15. Le duo termine deuxième au championnat du monde ISAF en Pologne. Dès lors, Titouan navigue en Nacra 17 (équipé de foils) et aux côtés de Lou Berthomieu termine troisième au Championnat du monde des jeunes dans la catégorie des 21 ans et troisième au Championnat du monde senior en 2021. En plus de son activité d’athlète de haut-niveau, Titouan possède une qualification d'entraîneur de l'ENVSN, un DEJEPS SHN (pour les athlètes de haut niveau).

ALEXIS DENIEL

Issu d'une famille de passionnés de surf, Alexis a surfé dès son plus jeune âge grâce à son père, qui a fondé l'un des premiers clubs de surf de Bretagne en 1990. Sa passion pour le surf s'est développée après un voyage à Hawaï avec ses parents en 1995.

En savoir +

Depuis, il a participé à des compétitions régionales, nationales et internationales de longboard et de SUP surf, remportant des titres tels que champion de France et champion d'Europe. Parallèlement à sa carrière de surfeur professionnel, il a créé sa propre école de surf, la "PSS", en 2006, afin de partager son amour des sports de glisse. Au cours des dernières années, il a également beaucoup voyagé avec sa femme explorant différents pays et spots de surf et racontant ses aventures dans des magazines du monde entier.

FRANCE

JOSEPH GUEGUEN

Joseph Gueguen est né en Bretagne où la mer semblait déjà le bercer dès son plus jeune âge. Depuis, sa passion pour l'océan est restée intacte. Elle est même devenue son travail. Depuis l'âge de 8 ans, Joseph a suivi sa sœur sur les régates de voile.

Read more

De la voile, il est passé au windsurf, discipline qu'il pratiqua au plus haut niveau pendant 10 ans. En 2009, Joseph fut sacré champion du monde au Brésil. En 2012, il intègre l'équipe de France junior, période pendant laquelle il poursuit sport de haut niveau et ses études d'ingénieur. Après ces années intenses et riches, Joseph éprouve le besoin de changement, il se tourne naturellement vers le SUP.

Aujourd'hui, Joseph est l'un des meilleurs rameurs français, il est toujours à la recherche de la progression tant sur le plan physique que technique. Il est aussi ouvert à tout nouveau challenge sur l'eau, une manière bien à lui de rester au contact de l'océan. Joseph aime ainsi ramer, windsurfer, naviguer, pêcher, nager et surfer quand il en a l'occasion. Il puise son énergie d'un mode de vie équilibré en harmonie avec la mer.

CANADA

TOMMY BUDAY

Tommy Buday est né à Budapest en Hongrie. A 7 ans, il s'envole vers le Canada avec son père Thomas Sr, médaille de bronze en canoë aux Jeux Olympiques et 4 fois champion du monde de la discipline. Son père devient alors l'entraineur de l'équipe nationale du Canada en course en ligne en canoë.

En savoir +

A cette période, Tommy rame déjà à un niveau national en canoë. Il aspire un jour à disputer les Jeux Olympiques. De ses années en "junior", Tommy gagne ses premiers trophées : plusieurs titres de Champion du Monde et des victoires en Coupe du monde. En senior, Tommy représente la Canada, coaché par son père. Il participe à trois olympiades et dix championnats du monde durant sa carrière. Il gagne trois médailles d'argent aux championnats du monde et la satisfaction d'avoir fait partie des meilleurs de la discipline. Une fois retiré du circuit, il suit naturellement les traces de son père et devient lui aussi entraineur.

Pour Tommy, le SUP a été une discipline vers laquelle il s'est naturellement tourné. Il a retrouvé ses repères sur les compétitions de SUP race. Il voyage et participe à de nombreuses courses. Il monte aussi un club de SUP à Montréal appelé "the Lake SUP Gliders". Il est l'entraineur principal et met en place des séances pour parfaire la sécurité sur l'eau et la progression d'un groupe de rameurs. Tommy est connu pour sa passion pour les sports de rame. Une passion qui coule naturellement dans ses veines. Ramer, c'est plus qu'une passion. C'est un moyen de rester en contact avec l'eau.

PETER KORISÁNSZKY

Je suis née et j'ai grandi à Budapest, en Hongrie, et le sport a toujours fait partie de ma vie. Très tôt, j'ai pratiqué la gymnastique, qui m'a appris l'agilité, la détermination et la discipline.

En savoir +

À l'âge de 12 ans, j'ai commencé à pratiquer le canoë-kayak de vitesse. Mon travail acharné et mes innombrables heures d'entraînement ont porté leurs fruits lorsque j'ai été sélectionné dans la très convoitée équipe nationale hongroise junior, puis dans l'équipe senior. En tant que membre de ces équipes, j'ai remporté de nombreuses médailles lors de compétitions internationales. En 2013, mon épouse et moi avons déménagé au Canada et en 2017, j'ai définitivement arrêté le du canoë-kayak de vitesse. Au cours de l'été 2019, j'ai été initié à un nouveau sport : la compétition de SUP. Ce fut une expérience extraordinaire qui m’a confirmé que je voulais poursuivre à un niveau plus élevé.

Bien que la pandémie ait mis en veilleuse mes projets de course de SUP pour 2020-21, elle m'a permis de faire progresser en toute confiance mon niveau en SUP et j'ai régulièrement terminé en première position lors des courses organisées en Nouvelle-Écosse. Lorsque les compétitions ont repris à l'échelle nationale en 2022, j'ai participé aux Championnats de SUP de l'Est du Canada, qui se sont déroulés à Oakville, en Ontario. J'ai terminé troisième à ma première compétition nationale. Je suis très enthousiaste à l'idée de participer à des courses internationales et de voir ce que je peux faire.

EMILIE FOURNEL

Emilie Fournel est une athlète chevronnée et triple championne olympique de kayak de vitesse. Grâce à son expérience de la compétition et à sa détermination inébranlable, elle apporte son expérience et ses compétences nautiques à chaque course de SUP à laquelle elle participe.

En savoir +

Sa transition vers le SUP marque un nouveau chapitre passionnant dans sa carrière, car elle souhaite continuer à emmener le plus grand nombre de personnes possible sur l'eau avec elle et aspire à être un modèle pour les futurs athlètes.

Vous pouvez la trouver sur l'eau en train de concourir ou sur le rivage en train d'aider les organisateurs de courses à organiser des événements de qualité et passionnants !

ITALIE

GIORDANO BRUNO CAPPARELLA

Giordano est né à Rome et a étudié dans une école d'art. Il a grandi avec son père, le fondateur d'un club de voile appelé le Sporting Club Sabazia. Un club où Giordano passa tous ses étés, se perfectionnant en windsurf, canoé, voile et d'autres sports aquatiques.

En savoir +

A 18 ans, Giordano a un accident de moto. Il décide alors de consacrer sa vie aux sports nautiques. Il travaille dur pour sa rééducation et commence doucement le SUP. Cette discipline l'aide à retrouver ses forces pour ensuite entreprendre des compétitions.

Giordano le clame haut et fort : "Le sport m'a sauvé la vie."

SARA ODDERA

Sara est née à Savone, en Italie, en 1971. Elle a commencé la gymnastique artistique à l'âge de 4 ans et a pratiqué la compétition jusqu'à l'âge de 18 ans. Elle est devenue professeur de gymnastique et d'aérobic (niveau national de 1992 à 2003), juge national de gymnastique, professeur de pilates et professeur de musique (step, toning).

En savoir +

Enfant, elle grandit en bord de mer. Elle allait pêcher avec son père, elle a toujours su comment barrer un bateau. Des disciplines artistiques, elle est ensuite passée au canoë polynésien et a rejoint l'équipe nationale italienne féminine de canoë dragon (de 2003 à 2006), participant aux championnats du monde et d'Europe. Elle a pris part à deux championnats du monde de canoë polynésien en tant qu'équipe nationale italienne (2012 Calgary Canada, 2016 Rio de Janeiro Brésil). En 2012, elle a commencé à voir les premiers SUP sur les eaux de Ligurie et décide de passer du canoë polynésien au SUP. Les premières compétitions ont commencé en 2014. Après avoir obtenu des victoires nationales, elle commence à concourir en Europe en obtenant d'excellents résultats et des victoires sur l'Alpine Lake Tour (France).

Elle devient instructrice de SUP en 2018 et promeut la pratique du SUP chez les jeunes avec l'école SUP TEAM SAVONA où elle enseigne également d'autres activités : SUP Pilates, Pilates. En 2021, elle participe aux Championnats du monde ICF à Balaton (Hongrie) et décroche deux médailles d'argent (sprint et longue distance) et une cinquième place dans la course technique. En 2022, lors des Championnats du monde ICF à Gdynia (Pologne), elle décroche deux cinquièmes places (sprint et longue distance) et une sixième place dans la course technique. À Paris, lors du Nautic Paddle 2022, elle décroche une excellente deuxième place.

ROYAME-UNI

GINNIE BETTS

Ginnie est une rideuse installée sur la belle côte de Cornwall en Angleterre. Elle s'occupe à plein temps de ses trois enfants. Elle a découvert le SUP assez tard mais cela ne l'a pas empêché de représenter son pays...

En savoir +

... durant les Championnats d'Europe de 2017 et les Mondiaux ISA de 2018. Le SUP s'est donc imposé à elle. Cette discipline lui procure plaisir, bonne condition physique et des aventures à partager avec sa famille.

Ginnie a découvert les planches SIC durant la Pacific Paddle Games en 2018. Elle est devenue fan de la marque et du team qui la représente. Elle aime les compétitions en race, que ce soit chez elle en Angleterre ou à l'international. Mais ce qu'elle préfère par-dessus tout, c'est de faire des downwinds le long de la côte des Cornwall.

Ginnie souhaite ouvrir une école de SUP pour organiser des sorties en mer et des cours de paddle. Elle voudrait ainsi partager sa passion pour le SUP à sa communauté.

CANADA

SIRI SCHUBERT

Siri Schubert est passionnée de SUP, de surf et de surf ski. Elle a à son actif 5 Molokai2Oahu. Elle aime les courses au large notamment sur des runs ventés comme à Hawaii, en Grèce, au Portugal, sur la Colombia River aux USA ou à Tarifa en Espagne.

En savoir +

Siri joint l'utile à l'agréable durant ses voyages. Fan de sports nautiques, elle compte plusieurs courses internationales à son actif à Hawaii, aux Pays Bas, en Californie, en Oregon, en Espagne, en France, en Grande Bretagne ou en Chine. Sans oublier en Suisse où elle réside. Siri est aussi coach de fitness et monitrice de SUP.

Pour sa formation de guide, elle s'intéresse aux projections environnementales dans les milieux forestiers, avec des problématiques liés à l'eau et la neige. Quand Siri n'est pas sur l'eau ou en pleine nature, elle travaille comme écrivaine, ses domaines de prédilection étant les sciences et l'économie. Deux secteurs qu'elle maitrise parfaitement suite à son MBA et son expérience journalistique. Elle aime aussi la vidéo. Elle a collaboré pour de nombreux documentaires. Aussi, quand tous ces domaines de prédilection se croisent, Siri est ravie de produire des contenus sur la nature, le paddle et le fitness. Ses articles ont été publiés dans de nombreux médias reconnus : SUP International, SUP Magazine, TotalSUP, Scientific American Mind.

ÉQUIPE DE DÉVELOPPEMENT JEUNES

JAMESON ROEBER

Vous pouvez trouver Jameson Roeber en train de ramer chez lui à Port Jefferson sur la côte nord de Long Island.

En savoir +

Jameson adore l'océan, il a commencé la rame à quatre ans, quand il a emprunté la planche de SUP de sa mère pour s'en aller ramer.

Il a ensuite remporté sa première compétition à 5 ans. Il est depuis une référence nationale toujours bien placé sur les grandes courses, la Pacific Paddle Games, le Gorge Paddle Challenge, la Carolina Cup, et le NY APP (en autres). Jameson pratique aussi du surf, du foil et du prone paddle. Et s'il aime la compétition, il conserve aussi l'esprit d'entraide. Avec le paddle, il a d'ailleurs trouvé un moyen de concilier son amour pour l'océan et pour les animaux.

Il s'implique aussi dans une association appelée Kids Paddle and SUP Pup division for Paddle for The Cure, une organisation basée à New York, dans le but de lutter contre le cancer du sein.

Jameson grandit en tant que waterman, il transmet sa passion pour la glisse sur l'eau le plus naturellement possible : " Prends une planche, prends une pagaie et c'est parti."

ALEX OSTROWSKI

Alex Ostrowski n'avait que six ans lorsqu'elle a quitté les montagnes de Park City, dans l'Utah, pour s'installer sur les plages de Sayulita, au Mexique.

En savoir +

C'est ici qu'elle a grandi en regardant les meilleurs pagayeurs de SUP du Mexique surfer, courir et s'entraîner juste en bas de la rue de sa plage locale. Aujourd'hui âgée de 17 ans, Alex a commencé à pagayer à l'âge de 11 ans, apprenant à courir avec "Bicho" Jimenez, médaillé d'argent ISA 2015, et Shelby Taylor Jimenez, la meilleure coureuse professionnelle. Elle continue maintenant à s'entraîner sous la direction de l'ancien champion national mexicain Fernando Amaral Lorenzo, dans le cadre de la Sayulita Sup Society.

Lorsqu'elle n'est pas sur son RS 14', on peut la trouver à cheval avec son équipe équestre, à prendre des photos ou à suivre son travail scolaire en ligne. Sa première course hors du Mexique a eu lieu lors des Pacific Paddle Games 2017, et elle a ensuite participé au SIC Gorge Paddle Challenge et à la Carolina Cup. Elle a été deux fois championne des Juegos Nacionales Conade et est la championne nationale féminine du Mexique pour 2022.

La passion d'Alex pour les courses de SUP lui a donné l'occasion de voyager et de rencontrer de nouvelles personnes dans le monde entier. Grâce à ces expériences, elle est devenue une personne plus épanouie. Elle est très enthousiaste à l'idée de représenter les jeunes SUP racers et le Mexique dans l'équipe de développement des jeunes SIC.

SORYN PRESTON

Soryn est née et a grandi à Long Beach, en Californie, où elle réside actuellement. Elle a découvert les SUP sur les planches de son oncle et c’est aujourd'hui devenu bien plus qu’une passion.

En savoir +

A 7 ans, elle a reçu sa première planche de race et depuis, elle est passionnée par ce sport. Soryn est née dans une famille d'athlètes et s'inspire beaucoup de son père qui a été son premier entraîneur. Son inspiration vient également de ses mentors locaux Danny Ching et Candice Appleby.

Soryn partage sa passion en encourageant les jeunes filles à faire de grandes choses et en encadrant de jeunes athlètes dans les sports nautiques. Elle est entraînée par le célèbre Mike Eisert de The Paddle Academy à Dana Point, en Californie. Elle s'entraîne également à la maison en faisant du renforcement musculaire.

Au cours de ses 6 années de compétition sur plus de 100 courses, elle s'est classée première ou est montée sur le podium sur de grandes épreuves comme la Pacific Paddle Games, le Gorge Paddle Challenge et le Santa Cruz Paddle Fest. Elle aime aussi le SUP surf, le surf longboard, le skateboard, la pirogue, l'escalade, la photographie, jouer de la musique et traîner avec ses amis. Etudiante, Soryn aspire plus tard à intégrer une université à Hawaï ou en Europe.

Son rêve est de participer aux Jeux olympiques d'été de Los Angeles en 2028. Elle est enthousiasmée par son avenir dans les sports de glisse et espère devenir une waterwoman ultime tout en parcourant le monde pour vivre de nombreuses aventures.

TRACE OSTROWSKI

Trace Ostrowski, 15 ans, est originaire de Park City, dans l'Utah, aux États-Unis, mais il a grandi à Sayulita, au Mexique, depuis l'âge de 4 ans.

En savoir +

Lorsque les meilleurs athlètes de SUP du monde sont venus à Sayulita en 2015 pour les championnats du monde ISA de SUP & Paddleboard, il n'avait que 8 ans et regardait depuis la plage. À cet âge, il n'était pas tout à fait à l'aise dans les vagues, mais il était déterminé à essayer quelque chose de nouveau. C'est ainsi qu'il rejoint un cours local de SUP. Quelques mois plus tard, Trace participait à sa première course de SUP tout en apprenant à pagayer avec le médaillé d'argent ISA, "Bicho" Jimenez. Il s'entraîne actuellement avec la Sayulita SUP Society sous la direction de l'ancien champion national du Mexique, Fernando "Nando" Lorenzo. S'il n'est pas en train de s'entraîner dans l'océan sur son RS de 14 pieds, il se trouve sur l'un des spots de surf de Sayulita sur sa planche de surf, shortboard ou longboard. Il espère ajouter le foil à sa liste de sports nautiques dans l'année à venir.

Depuis qu'il a commencé à pagayer, Trace a participé chaque année à des compétitions en dehors du Mexique, comme les Pacific Paddle Games, SIC Gorge Paddle Challenge, The Carolina Cup, Stand Up For The Lake, ainsi qu'à des compétitions au Mexique, notamment dans ses spots favoris, Sayulita, Puerto Vallarta, Manzanillo, Ixtapa et Cabo San Lucas. Il est l'actuel champion mexicain de long distance, sprint et technical race en SUP Sub16, champion de surf en SUP Sub18 et champion des Jeux nationaux juniors de CONADE en Sub 16.

Trace vit à 5 minutes à pied de l'océan et est entouré de quelques-uns des meilleurs athlètes mexicains de SUP et de surf avec lesquels il peut apprendre tout au long de l'année. Il est ravi de représenter les coureurs de SUP juniors et le Mexique dans l'équipe de développement des jeunes SIC 2023.

KANAE SHIBAHARA

Kanae, originaire de Tarumizu Kagoshima, a commencé à pratiquer le SUP il y a seulement un an mais est rapidement devenue l'une des jeunes pagayeuses les plus puissantes du Japon.

En savoir +

Maintenant au lycée, elle prévoit de se concentrer sur les courses de SUP et de devenir une concurrente internationale comme son modèle, l'athlète internationale Rika Okuaki.

KOTARO MIYAHIRA

Kotaro, originaire de Zamami, à Okinawa, est devenu accro au SUP après avoir regardé la Kerama Blue Cup en 2016.

En savoir +

À l'âge de neuf ans, il savait que c'était son destin. Peu de temps après, Kotaro a commencé à s'entraîner avec l'athlète mondiale Rika Okuaki dans sa belle ville natale. Depuis, il s'est fait connaître sur la scène internationale, en se classant 11e aux sprints juniors et 9e au long distance lors des Championnats du monde ICF 2022 en Pologne. Kotaro a pour objectif de se rendre aux Jeux olympiques et d'être champion ICF et ISA junior.

KAI CARSTENS

Kai est né à Berlin et a grandi dans une petite communauté au sud-ouest de la capitale. Il a commencé le SUP à l'été 2020 dans un petit groupe d'entraînement à Potsdam.

En savoir +

Après une année d'entraînement intensif, il a pu faire sa première saison de course complète malgré la crise du Coronavirus en 2021. Au cours de cette saison, il a pu monter pour la première fois sur le podium. Au début de l'année 2022, il a également participé à sa première course Open Ocean et a depuis trouvé un amour pour le large. Il a rapidement saisi toutes les occasions de s'améliorer en vague. Depuis la fin de la saison 2022, il s'entraîne avec Tanja Ecker, vainqueur de 11 City.

Il est l'un des pagayeurs U18 les plus rapides d'Allemagne en vague et s'est classé premier dans la discipline Longue distance / Downwind aux Championnats d'Allemagne 2022. Il est motivé pour continuer à se développer et à s'améliorer dans tous les domaines afin d'obtenir des places sur le podium lors de la saison de course 2023.

JOSEPHINA-MARIE KARST

Josephina, plus communément appelée Jojo, a commencé à pagayer à l'âge de 12 ans en 2019. Elle a grandi dans un petit village près de la ville bavaroise d'Ingolstadt.

En savoir +

La première année, elle a participé à des courses en eau plate et en eau vive, ainsi qu'aux championnats allemands en eau libre sur la mer Baltique. Depuis, elle est devenue accro à la pagaie en eau libre. Comme il n'y a pas de mer en Bavière, elle s'est beaucoup entraînée sur les beaux lacs près de chez elle en espérant qu'il y ait du vent. Depuis la pandémie, elle est principalement entraînée par son père, Michael, et bien soutenue par son mentor, Tanja Ecker, gagnante du 11 City en 2023.

En 2022, elle a commencé à participer à des courses internationales et est devenue l'une des jeunes Allemandes les plus rapides. Dans les disciplines océaniques, elle a pagayé jusqu'à la première place aux Championnats d'Allemagne 2022 et a été très fière d'obtenir la 4e place aux Championnats d'Europe à Hvide Sande, au Danemark, dans la course longue distance et technique U18, à l'âge de 15 ans. Très heureuse d'avoir la chance de faire partie de l'équipe de développement des jeunes de SIC, elle est motivée pour s'entraîner et pagayer dur et attend avec impatience une grande saison de course en 2023.